forum en HIATUS
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Neverland... Il y a encore pleins de postes vacants à prendre : enfants perdus, pirates, fées, sirénes, indiens ...

Partagez | 
 

 ~Murmure d'insouciance et curiosité naturelle~[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Joueuse .~. Centaure protectrice

Messages : 20
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 24
Localisation : Neverland Wood
Humeur : Curieuse


MessageSujet: ~Murmure d'insouciance et curiosité naturelle~[Libre]   Dim 3 Avr - 17:43

Indiana Z. Licorna & ? ♥


    Il faisait jour, la douceur du vent et de la brise s'entremêlait dans les cheveux de la femme-cheval. Elle respira cet embrun à pleine narine avant de revêtir une brassière dorée et un col de fourure. Elle pinça et frotta la corde de son arc et vérifia le bois qui semblait en parfait état. Elle se redressa sur ses jambes et râcla le sol de son sabot avant de coucher ses antérieurs et d'étaler son corps humain sur la terre pour sentir des empreintes de biche.

    La bête s'en est allée vers l'est et n'était qu'à un ou deux kilomètres d'Indiana, avec un peu de chance, elle saurait la rattraper. Le centaure s'était rasasié de fruits des bois mais l'envie de viande se fit sentir et Indiana se redressa d'un coup, respirant encore l'odeur douce de la brise, ajusta son arc et le mit à l'épaule avant d'empoigner son carquois et le positionner sur son dos humain. Elle ramassa une pierre tranchante et cura ses sabots antérieurs, sa souplesse incroyable lui permettait de relever la jambe assez haut, puis de se retourner pour empoigner son pied et, ainsi, alors le curer. Elle s'appuya sur un arbre pour faire de même avec ses postérieurs. Elle bu un peu d'eau dans sa gourde, l'attacha fermement, enfouit sa flûte de pan dans sa brassière et émit un renâclement presque équin avant de partir au triple galop, sa robe blanche laissant presque une brume mystique derrière elle, ses sabots d'or remuant avec force la terre, passant entre les arbres avec une agilité déconcertante.


    Elle s'arrêta, derrière un buisson et observa sa proie qui broutait une touffe d'herbe entre deux rochers mousseux. Elle plissa les yeux.
    ~Indiana~ Doucement ma belle...
    Indiana retira légèrement son arc de son épaule et sortit une flèche puis banda son arc. Elle visa, cachée dans des hauts fourrés, sa discretion et sa souplesse dans ses pas l'ont rendue presque invisible. Elle lâcha sa flèche qui s'écrasa, fracassante et violente, dans le flanc de la biche qui, avant même d'avoir eu le temps de relever la tête pour s'enfuir, tomba, inerte sur le sol. Touchée dans un organe vital, elle mourut sur le coup. Indiana sortit des fourrés et alla récupérer la biche dans ses bras. Elle lui caressa la tête avant de fermer les yeux et d'invoquer sa prière de chasse :
    ~Indiana~Dans le murmure du vent, ma flèche de vie a ôté la tienne, que ton service rendu ne te sois jamais une peine. Dans l'au-delà, créature du jour ou de la nuit, je t'envoie dans un paradis sans dangers et te remercie....

    Cette prière qu'elle récitait à chaque fois qu'elle tuait pour manger, c'est le devoir de chaque prêtresse et l'amour qu'avait Indiana pour les animaux lui rendait ce devoir instinctif et emplit de sincérité. Elle accrocha la biche sur son dos et repartit au galop avant de s'arrêter pour satisfaire sa faim. Elle se trouvait en haut d'une légère falaise recouverte d'arbres. Elle ne s'apperçut pas qu'une sorte de camp s'y trouvait en contre-bas. Elle se contenta de se coucher en ramenant ses antérieurs et ses postérieurs contre son ventre. Elle dépeça la biche et ramena des brindilles à l'interieur d'un petit cercle de pierres où elle alluma un petit feu de camp avec une corde et une branche. Elle découpa une parcelle de viande de la biche et rangea le reste de viande dans une besace de peau. Elle fît cuire son morceau de biche cuit à point et le dégusta avec un peu d'herbes aromatiques qu'elle faisait pousser près de chez elle. Puis elle se cala contre un rocher et sortit sa plume de Pan. Elle commença à jouer des notes douces pour s'endormir, sa chevelure tombant sur son visage d'ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

~Murmure d'insouciance et curiosité naturelle~[Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland, une nouvelle aventure :: L'intérieur de l'île :: La forêt :: Camps des Garçons Perdus-
Sauter vers: